Noirs dans les camps nazis

Tout commence en Namibie encore sous domination allemande au début du 20e siècle. Les camps de concentration y sont expérimentés pour la première fois avant la solution finale des nazis…

La colonisation fait rage. Les populations sont déplacées dans des réserves raciales et réduites en esclavage. Un peuple se démarque par son insoumission, les Hereros. Ils s’opposent fermement à la barbarie des colons.

Il fallait réagir. Les allemands ne voulaient prendre aucun risque. Un sous-sol riche en cuivre et en diamant était en jeu. Alors, une décision est prise, un ordre d’extermination est lancé. 80% de la population Hereros perdra la vie.

Les méthodes utilisées dans les camps de concentration en Namibie seront celles exportées en Allemagne nazi. Travaux forcés, cobayes humains, stérilisation en masse…

L’Allemagne nazi, environ 6 millions de personnes tuées dans les camps d’extermination. Dans ces lieux où s’exprimaient le summum de la barbarie humaine, des Noirs, pris eux-aussi dans la tourmente, tentaient de survivre tant bien que mal. Ils étaient afro-américains, africains, antillais, militaires, civils etc.

Cette présence noire constitue l’autre histoire de la Shoah. Et Serge Bilé, journaliste franco-ivoirien, la dévoile dans ce livre à travers des témoignages poignants de rescapés.

Avec passion,

Dyna.